La Bataille pour Khylo : La Dernière Heure


"La porte a été rompue!"

Mordakaï abattit une autre zelote et se tourna pour voir les portes Est du château grandes ouvertes.

Bataille05

Le passage du côté Est de la forteresse était plus étroit, plus difficile à escalader et plus facile à défendre à partir des murs du château. Il y avait des hommes stationnés là, mais moins qu'à la porte de devant. Maintenant ils sont tous allongés, morts, piétinés par les troupes ennemies.

Mordakaï souleva son marteau au dessus de sa tête: "Pour la guilde" cria-t-il, courant vers la porte de devant.

Les autres gardes d'élite suivirent le grand chef guerrier.

Juste sous la porte Est, Mordakaï stoppa net sa course. Par terre, sa tête tournée, ses yeux ahuris fixant le ciel come s'il pouvait voir Balthazar en personne, gisait Burian. Sa jolie tunique blanche virait au rouge en absorbant le sang frais émanant du torse meurtri de l'homme.

Mordakaï tomba a genoux à côté du moine. Il n'y avait rien qu'il puisse faire - Toute la force de ses bras, toutes les compétences qu'il possédait, aucune ne pouvait venir en aide à son ami. Le guerrier pris une grande inspiration. Jamais auparavant il ne s'était senti si faible, si dépourvu qu'en ce moment.

"Ils ont tués les clercs," cria un archer perché au sommet de la muraille.

Ces mots mirent Mordakaï hors de lui.

Les zelotes de Shiverpeak n'étaient pas débiles. Une fois à l'intérieur du château, elles se sont focalisées sur les soigneurs d'abord. Les autres lanceurs de sort seraient les prochains, après seulement, le chef de guilde.

Mordakaï grinça des dents. Sans les moines et les soigneurs, les Elus d'Ascalon n'avaient plus de magie régénératrice. Leurs prières à Dwayna seront sans effet.

Ceux tombés dans la bataille ne reviendraient jamais.

A nouveau debout, Mordakaï grimpa les marches deux à deux, bondissant au sommet pour apercevoir la mêlée tourbillonnante. Le chef de guilde se tenait sur l'estrade au centre du château, entourés par plus d'une demi-douzaine de zelotes. D'autres combats de moindre importance parsemaient la cours.

Mordakaï engagea le combat.

bataille06

Une paire de zelote s'en prenaient à un archer Elu. Mordakaï s'énerva et frappa de son marteau d'un coup en arc de cercle horizontal, frappant la première zelote au casque. L'homme ne volait plus droit, sa tête entra en collision avec celle de l'autre zelote, et les deux s'empilèrent, morts.

Le grand guerrier grimpa encore deux marches, et souleva son marteau, et frappa un autre envahisseur dans le dos. Le son du métal se déformant et de l'éclatement des os résonna à travers tous les murs du château, et une autre zelote tomba ainsi.

Avec la prochaine enjambée, Mordakaï atteignit les premières marches du châtelain et fut instantanément noyé dans un océan de vert forêt et de bleu glace - les couleurs des zelotes de Shiverpeak.

Un cri échappa du sommet du châtelain. Le chef de guilde était tombé. Mordakaï écrasa une autre zelote, puis encore une autre, déterminé à atteindre le chef de guilde. Mais les envahisseurs tenaient leur position, encouragés par leur victoire sur le chef, et ils affluaient sur Mordakaï, le clouant sur place sur sa marche.

Une lance traversa son estomac, et une douleur frappa sa colonne vertébrale. Ce fut comme si ses tripes brûlaient soudainement, et la douleur voyageait à travers son corps avec la vitesse d'un feu aidé par le vent. Tous ses muscles se crispèrent, essayant de repousser l'agonie. Chaque pore picotant en réalisant qu'il avait été mortellement touché. Mordakaï s'avança comme la lance était violemment arrachée de son corps meurtri. Il gémit comme on lui enfonçait à nouveau.

Sa tête commença à se sentir légère, et la douleur commença à s'arrêter. Sa haine envers les zelotes de Shiverpeak s'atténua, et une douce sensation, comme une brise d'été sur une plage, s'empara de lui. Ses muscles se relaxèrent et le soucis de protéger le château disparut simplement.

Le grand guerrier fléchit à nouveau quand la lance transperça son armure pour la troisième fois.

Comme son corps s'écrasait sur le sol, les pensées de Mordakaï s'évadaient. Il repensa au jour ou il laissa sa femme et sa fille pour venir défendre le château. Il pouvait voir clairement la figure de Devona quand elle l'embrassa pour lui dire au revoir. Ca paraissait être si lointain.

"Ne sois pas triste Devona," disait-il. "Je serai de retour avant que tu t'en rendes compte. Je te le promets."

Sa petite fille lui sourit. "Je sais papa"

L'image de Devona s'éloigna, et Mordakaï ferma les yeux. " Je serai de retour avant que tu t'en rendes compte." Le grand guerrier eut un dernier soupir et s'effondra mort sur le sol.

Traduction par Curare Tepes


Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Guild Wars ?

680 aiment, 99 pas.
Note moyenne : (824 évaluations | 39 critiques)
7,1 / 10 - Bien
Evaluation détaillée de Guild Wars
(117 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

1390 joliens y jouent, 4648 y ont joué.