Chapitre 5 : Les Sauvages


Devona passa sa main sur le feuillage luxuriant. Cet endroit était impressionnant. Elle avait vu des plantes et des arbres auparavant, même des marais et des fleurs, mais rien ne pouvait la préparer à ça. Tout le monde semblait être couvert de vert. Fougères, herbes et mauvaises herbes - Toutes les plantes qui, normalement, ne savaient atteindre que les chevilles de la grande guerrière - s'élevaient plus haut que sa tête. Partout où elle se tournait, sa vue était obscurcie par des feuilles géantes de palmier en fleurs et par des vignes denses.

sauvage1

Venant de très haut, des immenses branches pendaient au-dessus des falaises de roche pure. Devona se tenait dans la vallée entre deux des murs de roche à l'endroit où l'eau s'accumule en étroites flaques. Tout en haut, plus loin que le sommet, il faisait sec et aride, mais ici en bas, c'était comme si le monde était devenu fou. Les buissons grandissaient jusqu'à atteindre la taille d'un yak adulte. Les bambous atteignaient plus de trois fois leur taille normale.

Il faisait sombre en bas, au fond de ce profond gouffre. La jungle saisissait le soleil, poussant plus haut et encore plus haut comme les plantes se battaient entre elles pour la survie et une plus grande surface de cette lumière porteuse de vie. Seul quelques traits de lumière faisaient leur chemin jusqu'au sol de la jungle. Ils illuminaient la terre couverte de mousse, créant des ombres étranges et allongées et faisant que cette terre semblait paisible et bizarrement sinistre en même temps.

Denova se sentait petite à cet endroit. Le monde pouvait se refermer sur elle comme les doigts d'un titan, et elle ne pourrait rien faire contre cela. Elle était à la merci des environs, et cela l'effrayait.

Aidan et Cynn semblaient aussi déconcertés.

« Je dis : brûlons tout l'endroit », dit Cynn, tournant nerveusement son bâton entre ses doigts longs et fins.

Aidan se tourna et foudroya l'élémentaliste du regard « Non, nous ne ferons pas une telle chose. » Il tendit le bras pour examiner une feuille géante. « Une ancienne culture vivait ici. » « Est-ce vrai ? » Interrompit l'élémentaliste « Alors, où sont-ils maintenant ? »

sauvage2

Aidan secoua la tête. « Je ne sais pas, mais il y a des puissants enchantements qui font effet ici. » Il regarda encore Cynn. « Des choses égales à un homme tellement puissant que vous ne saurez le vaincre sur son propre terrain. »

Cynn ria « C'est ce que vous pensez. »

Le vent se leva dans la profonde vallée, faisant bruire les vignes et les feuilles. A chaque fois, pendant un moment, le doux pépiement des oiseaux ou l'aboiement des loups pouvait être entendu au-dessus du vacarme constant, mais la plupart du temps, la jungle n'était rien d'autre qu'une orgie de couleurs et de sons.

Les yeux de Cynn s'écarquillèrent, et il se recula d'une plante feuillue avec d'énormes fleurs vertes et violettes, tenant ses mains de manière inhabituelle comme s'il se préparait à jeter un sort « C'était quoi ça ? »

« Je n'ai rien entendu » lui répondit Devona. Elle gloussa. « A moins que vous ne parliez de ce vacarme incessant que nous écoutons depuis 4 heures. »

Aidan s'accroupit soudainement, prenant une flèche dans son carquois. « shht » dit-il « Nous sommes suivis. »


Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Guild Wars ?

680 aiment, 99 pas.
Note moyenne : (824 évaluations | 39 critiques)
7,1 / 10 - Bien
Evaluation détaillée de Guild Wars
(117 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

1390 joliens y jouent, 4648 y ont joué.