Finale du championnat GW : Games-fed répond à nos questions

La finale du premier championnat francophone de Guild Wars, qui s'est déroulée le 22 septembre dernier durant la deuxième édition du Festival du Jeu Vidéo, a été victime de nombreux contre-temps et problèmes d'organisation. Les responsables du Festival ont bien voulu répondre à nos questions pour nous aider à mieux comprendre les raisons de ces quelques heures chaotiques.

Comme je vous en faisais part dans mon actualité du 22 septembre dernier et comme le relate Mondes Persistants dans leur bilan sur le Festival du Jeu Vidéo, la finale du championnat de France de Guild Wars a été particulièrement chaotique.

Afin de mieux comprendre ce qui passé lors de ce week-end et pour permettre à tous les partis en présence de s'exprimer, l'équipe de GW-JOL a cherché à obtenir la version de Games-fed, société organisatrice du Festival, sur les problèmes rencontrés lors de cet évènement majeur pour la communauté francophone de Guild Wars. Jonathan Dumont, président du FJV et gérant de Games-fed, a bien voulu répondre à nos questions.

JOL-GW : Initialement prévue à 16h30, la finale du championnat de France de Guild Wars n'a pu débuter qu'à 19 heures. Pouvez-vous nous expliquer les raisons de ce retard ?

Jonathan Dumont : Ce type d'évènement est une première et il était préférable de disposer d'une marge de manoeuvre en cas de problème technique ou de prolongation du match, par exemple si la partie s'avérait très disputée. Vers la mi-journée nous étions en avance sur notre planning et nous savions que la dernière plage horaire, celle normalement réservée à Gears of Wars serait plus large que prévue. Nous avons donc proposé à l'équipe d'organisation de la coupe de France Guild Wars de reprendre le créneau initialement réservée à Gears of Wars. Elle a accepté. Au regard des problèmes rencontrés ensuite, ce choix s'est révélé plus que judicieux. Il a permis d'éviter des problèmes plus graves que ceux que nous avons connus.

JOL-GW : L'équipe de Mondes Persistants, chargée de l'organisation du tournoi, a déclaré avoir vérifié Jeudi les installations de Guild Wars sur les machines de la compétition mais que les machines mises à leur disposition le Samedi soir pour la finale n'étaient plus les mêmes. Ce serait là une des raisons majeures du retard pris pour la finale. Que pouvez-nous nous dire à ce sujet ?

J.D. : Notre mission était très clairement définie. L'éditeur souhaitait limiter notre mission au minimum sur la phase préparatoire de la finale pour limiter le coût de notre intervention mais aussi pour laisser à des spécialistes du jeu le soin de préparer techniquement l'évènement. Il était donc convenu que l'installation des machines se feraient en amont du Festival, au même temps que pour tous les autres jeux en compétition, et ce, avec le support d'une représentante de la Coupe de France chez Mondes Persistants. Ce fut fait une semaine avant le Festival.
Il est très important de comprendre que TOUTES les machines présentes sur le Festival étaient STRICTEMENT identiques sur le plan matériel et logiciel. Pour des raisons pratiques, comme dans n'importe quel évènement de ce type, nous préparons une "installation type" appelée "ghost" que nous déployons ensuite sur toutes les machines. Nous assurons donc l'installation de tous les jeux et logiciel qui seront nécessaires pour l'évènement sur une même machine puis nous dupliquons cette installation sur les 100 autres machines de la compétition. Il est évident que nous n'installons pas les machines une par une ;)
Nous conservons ensuite ce "ghost" précieusement en cas de problème. Ainsi, si une machine plante pour une raison quelconque, ou si un compétiteur installe ses propres softs sur une machine, nous pouvons rétablir l'installation d'origine en moins d'une demi-heure.

Jeudi, l'équipe de Mondes Persistants est en effet venue vérifier que l'installation opérée une semaine avant le Festival était correcte. Ce qui était le cas. Ni la configuration, ni l'installation des machines n'a pu être modifiée, c'était techniquement IMPOSSIBLE car cela aurait affecté l'ensemble des machines de l'évènement, et donc l'ensemble des compétitions sur PC. Cette accusation est proprement indéfendable.

En revanche, l'équipe de MP oublie de préciser que quelques minutes avant le début de la finale Guild Wars, un représentant de NC Soft nous a fait savoir que l'installation que l'équipe MP nous avait fait préparée n'était plus à jour. Alors que l'installation d'origine pesait 900Mo, le représentant de NC Soft nous demandé de bien vouloir installer une mise à jour qui représentait 900Mo supplémentaires. Cette installation a du être effectuée manuellement sur 17 machines car à ce stade nous n'étions plus en mesure de créer un nouveau ghost.C'est là la seule véritable cause du retard !

JOL-GW : Autre raison du retard avancée par Mondes Persistants, plusieurs machines destinées à la compétition n'avaient ni casque, ni clavier, ni souris alors que ce besoin aurait été clairement spécifié dans le devis que vous aviez établi ensemble. Comment expliquez-vous cette situation et a-t-elle effectivement été source de retard ?

J.D. : Je tiens à préciser que nous n'avons jamais établi de devis avec Mondes Persistants, nous n'avons été en rapport avec eux qu'une semaine avant l'évènement.
Ensuite il est tout à fait exact que les machines n'avaient ni souris ni clavier parce que les compétiteurs PC viennent avec leur propre matériel. Mais nous avions plusieurs centaines de claviers et souris à moins de 20 mètres de là dans la réserve où nous les conservions en attendant la finale GW. Il a fallu moins de 5 minutes pour en équiper les machines.

JOL-GW : Des spectateurs venus assister au match ainsi que des participants ont critiqué l'absence d'annonces pour les prévenir des reports successifs du match. Pourquoi la communication fût-elle si difficile ?

J.D. : Parce que l'installation d'une nouvelle version du jeu n'était pas prévue et introduisait un paramètre d'incertitude. Nous ne voulions pas communiquer sur un nouvel horaire avant de le connaitre nous-même. Mais à postériori peut-être eût-il été préférable de faire des points réguliers directement depuis la scène.

JOL-GW : Ces multiples retards ont eu fatalement pour conséquence de voir la finale s'approcher de la fermeture du salon. La fin du championnat, qui marquait l'aboutissement du travail de plusieurs dizaines de bénévoles et la participation de plusieurs centaines de joueurs, dût ainsi malheureusement être précipitée. N'aurait-il pas été possible de prolonger ne serait-ce que d'une dizaine de minutes le temps de présence des joueurs sur la grande scène, quite à retarder de quelques minutes la clotûre du Festival ?

J.D. : C'est exactement ce qui s'est passé, la Festival a fermé ses portes avec quelques minutes de retard. Si la finale s'était prolongée nous aurions été contraints de maintenir les portes ouvertes jusqu'à sa conclusion en invitant les gens à sortir progressivement. C'est une obligation d'ordre légale. L'évènement doit en théorie fermer ses portes à l'heure déclarée à la préfecture. Mais à aucun moment nous n'avons demandé directement au public qui assistait à la finale de quitter les sièges. En sommes nous avons eu la chance que le match se joue rapidement et que la fermeture coïncide avec la fin de la finale.
Nous sommes sincèrement désolés pour le travail et l'énergie investis par des bénévoles dans une Coupe de France dont la conclusion n'a pas été à la hauteur de leurs attentes. Mais nous n'avions pas les cartes en main. Nous avons été relativement tenus à l'écart des aspects techniques jusqu'à une semaine de l'évènement, malgré de nombreuses tentatives pour entrer en contact avec un responsable. La quasi totalité du retard repose sur l'erreur de version que l'on nous avait demandé d'installer.
Nous organisons des évènement techniquement beaucoup plus complexes depuis de nombreuses années. Nous sommes rompus aux problèmes que les mises à jour et les différences versions de jeu peuvent soulever. Si nous ne faisions pas preuve d'une extrême rigueur sur ces points, les WCG se termineraient chaque années par une catastrophe. Nos interlocuteurs chez Mondes Persistants ont peut-être eux aussi été victimes d'un malentendu ou d'un manque d'information mais nous n'en portons absolument pas la responsabilité. Nous aurions sans doute dû être en contact directement avec NC Soft en amont de la compétition. Ceci étant, je répète qu'il s'agit d'une première et il n'est pas anormal qu'il y ait des choses à corriger. La finale a eu lieu et a été à son terme, il s'agit seulement d'apporter des améliorations.

JOL-GW : Malgré ces difficultés d'organisation, de préparation ou encore de communication, est-ce que Games-Fed est prêt à accueillir une seconde édition d'une finale Guild Wars pour le prochain Festival du Jeu Vidéo ?

J.D. : Cette initiative est fondamentalement une excellente idée car elle permet d'ouvrir le monde de la compétition à des jeux d'un genre nouveau, apprécié d'un public différent. De plus associer la Coupe de France GW à une compétition reconnue comme les WCG constitue un accélérateur pour sa reconnaissance dans le monde du sport électronique. Nous avons été et serions ravis de reconduire l'expérience mais en disposant de tous les moyens nécessaires pour réussir et ne pas décevoir le public et les participants.
En revanche, nous regrettons l'attitude de certains membres de l'équipe d'organisation de MP qui ont porté des accusations à tort à travers pour se défausser vis à vis de NC Soft alors qu'ils disposaient de tous les éléments pour établir la cause des soucis rencontrés. Plutôt que d'attendre la fin de l'évènement pour en faire l'analyse et proposer des améliorations, ils ont préféré faire un réquisitoire contre l'équipe du Festival sans même lui offrir la possibilité de se défendre.

J'ai lu que nous aurions également "oublié les badges des joueurs GW". Or il avait été convenu avant le Festival que les joueurs recevraient une invitation. Puis sur place, une responsable de MP nous a demandé s'il serait possible d'obtenir des badges pour des raisons de confort (car ils donnent le droit de circuler librement pendant toute la durée du Festival). Ces badges lui ont été remis vendredi soir en même temps qu'à tous les joueurs venus pour les compétitions officielles des WCG. Il ne pouvait pas en être autrement et elle le savait parfaitement.

Pour conclure nous aurions simplement souhaité bénéficier du devoir journalistique le plus élémentaire : le droit de réponse!

Merci à Jonathan Dumont pour avoir répondu à nos questions !

Source : http://guildwars.jeuxonline.info/
Vous n'êtes pas autorisé à afficher ce fil de discussion.

Que pensez-vous de Guild Wars ?

679 aiment, 99 pas.
Note moyenne : (823 évaluations | 39 critiques)
7,2 / 10 - Bien
Evaluation détaillée de Guild Wars
(117 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

1393 joliens y jouent, 4649 y ont joué.